L'Héritage - Katherine Webb

L'Héritage - Katherine WebbKatherine Webb, née en 1977, a étudié l'Histoire à l'université de Durham. Après avoir vécu à Londres et à Venise et occupé des emplois aussi divers que serveuse, jeune fille au pair, aide-bibliothécaire, relieuse ou femme de chambre, elle vit aujourd'hui dans la campagne du Berkshire. L'Héritage est son premier roman, un best-seller en Angleterre, finaliste du prestigieux Galaxy Award.

Nombre de pages : 523 pages

Prix : 8,10€

******

"Sorton Mannor, Angleterre. Un somptueux domaine où les soeurs Calcott ont passé toute leur enfance, jusqu'à la disparition mystérieuse de leur cousin Henry. A la mort de leur grand-mère, Beth et Erica reviennent au manoir, laissé à l'abandon depuis des années. En découvrant par hasard une étrange photo, elles vont mettre au jour un terrible secret, qui pèse sur leur famille depuis quatre générations."

******

En ce moment, je suis dans une période où je lis beaucoup de littérature anglaise, avec ses manoirs, ses secret de famille etc., et je ne m'en lasse pas !

Ce roman est tout à fait dans ce style, et franchement je l'ai adoré. En plus, la couverture est magnifique, d'ailleurs c'est antièrement grâce à elle que je me suis attardée sur ce livre plutôt qu'un autre.

Dans cette histoire, les chapitres sont construits en parallèle et l'on suit à la fois l'histoire d'Erica et de Beth Calcott, qui se passe à notre époque et dont Erica est la narratrice, et l'histoire de Caroline, leur arrière-grand-mère, qui se passe au début du XXe siècle.

Les chapitres concernant Caroline me plaisaient beaucoup au début, j'ai notamment apprécié de découvrir le mode de vie de la bourgeoisie de l'époque, mais petit à petit elle a commencé à sérieusement m'agacer, car elle passe son temps à se plaindre de tout. C'est le type même de l'héroïne gnangnan, typique des romans à l'eau de rose, pourtant quand Erica et Beth (qui l'ont connue puisqu'elle a vécu très longtemps) parlent d'elle, c'est pour nous décrire une femme froide, méchante et incapable d'aimer sa propre fille, ce qui n'aide pas à la rendre sympathique pour le lecteur. En gros, c'est tout ou rien avec Caroline, il n'y a pas de juste milieu, et je n'ai pas réussi à m'y attacher plus que ça.

Pour les parties concernant Erica et Beth, elles m'ont semblé longues au début, mais on découvre petit à petit, grâce à l'entêtement d'Erica, ce qu'il s'est vraiment passé lorsque son cousin Henry a disparu et pourquoi il y a tant de secrets autour de sa famille. Le fait qu'on sache ce qu'il s'est vraiment passé dès le chapitre suivant, en revenant à Caroline, donne une nouvelle vision de l'histoire et nous apprend des chose que même Erica ne saura jamais. Cependant, Erica et Beth ne sont pas exemptes de critiques. J'ai trouvé Erica très gnangnan lorsqu'il s'agit du garçon qu'elle et sa soeur ont connu étant plus jeune, et Beth m'a profondément irritée avec sa dépression et son inertie constante.

Malgré tout, j'ai passé un moment sympathique avec ce livre, et certains personnages secondaires sont assez attachants, comme par exemple Ed, le fils de Beth.

De plus, l'ambiance du livre, grâce au manoir et à son isolement, à cette marre mystérieuse et au petit village pittoresque aux alentours de la demeure, rend la lecture encore plus prenante et agréable, et le dépaysement, pour ma part, était total.

Conclusion : Une histoire sympa avec une ambiance anglaise typique, un peu entachée cependant par la fadeur de certains personnages, mais que je te conseille quand même si tu aimes les secrets de famille et le XXe siècle !

Katherine Webb

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×