Tous mes articles

Robe de marié - Pierre Lemaitre

Robe de marié - Pierre LemaitrePierre Lemaître est né à Paris en 1956. Il a animé des cycles d'enseignement de la littérature. Il se consacre désormais à l'écriture, en tant que romancier et scénariste.

Ses autres oeuvres : - La trilogie Verhoeven (Travail soigné ; Alex ; Sacrifices) - Cadres noirs - Les grands moyens

Prix : 6,60 €

Nombre de pages : 314 pages

******

"Nul n'est à l'abri de la folie. Sophie, une jeune femme qui mène une existence paisible, commence à sombrer lentement dans la démence : mille petits signes inquiétants s'accumulent puis tout s'accélère. Est-elle responsable de la mort de sa belle-mère, de celle de son mari infirme ? Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres dont, curieusement, elle n'a aucun souvenir.
Alors, désespérée mais lucide, elle organise sa fuite ; elle va changer de nom, de vie, se marier, mais son douloureux passé la rattrape...
Les ombres de Hitchcock et de Brian de Palma planent sur ce thriller diabolique."

******

Normalement, ce genre de littérature, un peu policier, ce n'est pas vraiment ma tasse de thé. Mais je l'ai trouvé d'occasion à moitié prix, et j'avais déjà vu des avis positifs sur ce livre, donc je me suis dit « pourquoi pas ? ». Une chose est sûre, je ne regrette pas du tout !

Ce livre est génial, et encore, c'est un euphémisme ! Quand je l'ai commencé, je l'ai trouvé un peu spécial, mais dès que l'intrigue à commencé à se dessiner, j'étais à fond dedans, je l'ai lu d'une traite.

Je ne sais pas par où commencer pour te raconter cette histoire incroyable, surtout sans dévoiler d'indices concernant l'intrigue !

Déjà, le roman est construit en trois parties.

Dans la première, on suit Sophie, une jeune femme qui d'entrée de jeu se déclare folle. On apprend qu'elle a vécu un drame, elle a perdu son mari et ce, dans des circonstances étranges.

De plus, on apprend qu'elle souffre souvent d'absences, des périodes qui vont de quelques secondes à quelques minutes, où elle ne se souvient plus de ce qu'elle a fait. Alors, elle note tout dans des carnets, mais elle ne se rapelle plus d'où elle les a mis. Au début, sa folie a commencé doucement, elle oubliait sa pilule, perdait des objets, ne se rappelait plus où elle avait garé sa voiture, réservait des places pour un opéra puis les annulait, oubliait qu'elle avait annulé et s'y rendait quand même, etc etc. Puis ça a été de pire en pire, jusqu'au drame. Sophie se dit responsable de la mort de sa belle-mère ainsi que de celle de son mari. Mais elle a réussi à se reconstruire et est devenue la nounou d'un petit garçon qui l'adore. Pourtant, de nouveau, les morts s'enchaînent, elle est une nouvelle fois impliquée dans des meurtres dont elle n'a aucun souvenir.

La première partie commence donc alors que Sophie est déjà folle, et est recherchée par la police pour ces fameux meurtres. On suit sa cavale, la façon dont elle essaie de s'en sortir, mais elle a l'air si fragile qu'on ne sait pas si elle pourra s'en sortir plus d'une journée avant que la police ne l'attrape (et je ne te dirais pas si elle y arrive :p).

La deuxième partie remonte un peu le temps, on retrouve Sophie, mais avant sa folie, on suit peu à peu la façon dont justement elle est devenue folle, et surtout on apprend pourquoi.

Et là, c'est le choc, la douche froide. Ça devient étrange, flippant, ça nous met mal à l'aise, on aimerait bien pouvoir l'aider, lui expliquer ce qui lui arrive et pourquoi, mais on doit rester là, en spectateurs impuissants.

Cette deuxième partie est ma préférée, c'est celle où l'on voit tout le talent de l'auteur, tout son génie, où on se dit qu'il faut être fou ou terriblement intelligent pour pouvoir inventer un truc pareil, et je peux te dire que la nuit où j'ai lu cette partie, je n'ai pas dormi tranquille !

La troisième partie, hélas, je ne peux pas t'en parler sous peine de te dévoiler toute l'histoire, mais elle n'est pas mal non plus. Je tiens à signaler, au passage, que la fin, en plus d'être très surprenante, nous fait enfin comprendre le titre, Robe de marié sans « e », et encore une fois c'est vraiment bien trouvé, je tire mon chapeau à l'auteur.

******

« Sur la table de nuit de l'autre côté du lit, elle sent la présence de la petite photo d'identité de Sophie qui est sa plus chère possession. Ce n'est pourtant pas grand-chose : le genre de portrait automatique et maladroit, sur fond terne, qui fait sale même neuf, qui vous navre quand il apparaît à la sortie de l'appareil, dont vous vous dîtes que, pour une carte de transport, « ça n'a pas d'importance », mais que vous recroisez toute l'année en vous désolant de vous trouvez si moche. » (p 252-253)


******

Pierre LemaîtreConclusion : Ce livre est un livre que je conseille à absolument tout le monde, même ceux qui n'aiment pas les policiers, car ça n'en est pas vraiment un, c'est plutôt une sorte de roman psychologique, une lecture dont on ne sort pas indemne et qui nous habite pendant un long moment.

Passe moi le jeu de mots, mais Pierre Lemaître est vraiment... un maître du suspense ! Voilà, il fallait bien que quelqu'un la fasse :)

Le retour des Highlanders, Tome 1 : Le Gardien - Margaret Mallory

Ceci étant une lecture commune, je vous invite à aller voir l'avis de Cassou, qui a beaucoup aimé ce livre et le recommande !

Le retour des Highlanders, Tome 1 : Le Gardien - Margaret Mallory

"Margaret Mallory a abandonné une carrière de juriste pour se lancer dans la romance, et ne comprend pas pourquoi cela surprend tout le monde. En effet, qui ne préférerait pas passer ses journées en compagnie de beaux Highlanders plutôt qu'à rédiger dossiers et mémos ?"

Nombre de pages : 404 pages


Prix : 7,90 €


Feuilleter un extrait.


******


"Il a promis de protéger son clan, mais saura-t-il gagner le coeur de sa belle ?
Après cinq ans passés à se battre sur le continent, Ian MacDonald revient sur son île natale de Skye, où il trouve son clan en péril. Bien décidé à réparer les erreurs du passé, il doit déjouer les manigances d'un adversaire sans scrupules, mais aussi faire face à Sìleas, l'épouse qu'il a délaissée pour partir au combat.
Une surprise attend Ian : la gamine maigrichonne qui le suivait partout comme son ombre et qu'il a dû épouser à la suite d'un malentendu est devenue une jeune femme aussi ravissante qu'indépendante. Ébloui, Ian aura fort à faire pour la reconquérir."

******

Ca a l'air gnangnan ? Je ne vous rassure pas, ça l'est. Et justement, c'est ça qu'on aime dans ce livre. Je préfère vous prévenir, si vous voulez une histoire compliquée avec pleins de personnages différents, une intrigue... intrigante et un résumé qui ne dévoile pas les trois-quarts de l'histoire, passez votre chemin. Ici, le résumé résume tout. Ian, qui a dû épouser Sileas par obligation plus que par amour, part à la guerre pendant plusieurs années, autant pour se battre que pour fuir ce mariage avec une gamine de treize ans, collante et pas très jolie, dont il ne voulait pas. Bien évidemment, lorsqu'il revient, ô surprise, Sileas est devenue une magnifique (et je pèse mes mots) jeune fille, qu'il n'a d'ailleurs même pas reconnue à son arrivée. Mais Sileas, même si elle est très amoureuse de lui, ne lui a pas pardonné de l'avoir abandonnée quelques jours à peine après leur mariage, ce qui a d'ailleurs fait d'elle la risée du village. Ian va donc tout tenter pour reconquérir sa femme tout en aidant son ami et cousin Connor à reprendre la place de chef de clan qui lui revient.

Dans ce livre, j'ai apprécié tous les personnages (sauf les méchants, qui sont méchants et uniquement méchants, ce qui est parfois ennuyeux), notamment Alex, le dragueur facétieux de la bande, Sileas, que je trouve très courageuse et indépendante, et Téarlag, la petite vieille qui vit dans une grotte, fait des potions étranges et voit l'avenir. J'ai aussi beaucoup aimé Niall, le petit frère de Ian, qui est amoureux de Sileas et est lui aussi courageux.

Mais je dois vous prévenir, dans ce livre, on trouve sur la quatrième de couverture une petite pastille avec la mention « sexy » (à côté de « famille » et « action »). En voyant ça, je me suis demandé ce que ça allait donner. Eh bien concrètement, si on enlève toutes les scènes érotiques de ce livre (et il y en a un paquet, on assiste à la vie sexuelle de Ian et de Sileas dans les moindres détails), je pense qu'il doit en rester une cinquantaine de pages. A tout casser.

Mais justement, ça change, et pour une fois ce n'est pas déplaisant.

Margaret Mallory

Conclusion : Ce livre n'est pas un coup de coeur, car l'intrigue ne casse pas non plus trois pattes à un canard, mais j'ai beaucoup aimé les personnages et l'histoire est « reposante » et divertissante. J'ai passé un très bon moment et je vais sûrement acheter le tome 2 (Le retour des Highlanders, tome 2 : Le séducteur).

La citation du jeudi !

Le jeudi c'est citation

"Le roman est l'histoire des hommes, et l'histoire le roman des rois."

Alphonse Daudet

Et une dédicace spéciale à Christobal da Bouviere da Domonte, qui se reconnaîtra :) :

"L'histoire se répète, les historiens aussi."

Guedalle

La citation du Jeudi !

Le jeudi c'est citationSalut tout le monde !

Bon, pour vous montrer que je suis encore en vie malgré tout, voici une petite citation, qui a manqué depuis ces dernières semaines ! Mais bon sans internet, pas facile, c'est pourquoi je dis "Vive le wifi du Mcdo" !^^

Voici donc ma citation :

"Lire un livre prêté lie."

Réjean Ducharme.

J'ai choisi cette citation car dans quelques jours, je vais recevoir un livre voyageur, Côté face, d'Anne Denier, envoyé par Stellablogeuse :) (je vous en parlais ici).

J'ai hâte car il a l'air vraiment chouette !

En attendant, merci à ceux qui continuent à suivre mon blog sans nouveaux articles, dès que j'ai à nouveau internet je me rattraperais, promis :)

Bon jeudi à tous !

Les marque-pages :)

Je ne sais pas pour toi, mais moi personnellement, j'aime beaucoup les marque-pages !

Du coup, quand je suis tombée sur l'article d'Hilyirio (de son blog Lire sous la Lune), qui donne plein d'adresses où écrire pour en demander aux maisons d'édition, j'ai tout de suite voulu essayer !

Voici donc ce que j'ai reçu :

Hachette Jeunesse 

MP Hachette Jeunesse

Je les ai demandé directement via le formulaire de contact du site.

Il n'y en avait que deux, rien de plus dans l'enveloppe. Mais ils me les ont envoyés gratuitement, c'est déjà ça^^




L'Archipel 

MP L'ArchipelLes éditions L'Archipel m'ont elles aussi gâtée, puisque j'ai reçu 13 MP, et pas de doublons ! Et en plus ils sont supers beaux.

Je n'ai rien payé non plus, ni enveloppe ni quoi que ce soit !

Tu peux leur écrire à cette adresse : ericom@wanadoo.fr


Scrineo Jeunesse

Marque-pages Scrineo JeunesseJ'avoue avoir été un peu plus gâtée par Scrineo Jeunesse, avec pas moins de 20 MP ! Bon, du coup certains sont en double, mais on ne va pas se plaindre :)

J'ai même eu droit à un petit poster et à une lettre de remerciements ! Et je n'ai rien payé non plus, même pas une enveloppe à envoyer.

Tu peux leur écrire à cette adresse : scrineo@scrineo.fr

Affiche offerte avec les MP Scrineo Jeunesse

Voilà, j'espère que si tu aimes les MP, tu ne vas pas pas hésiter à leur écrire et à aller visiter la page d'Hilyirio, elle en a reçu et testé encore plus !

Je ne sais plus exactement au bout de combien de temps je les ai reçus car je n'étais pas chez moi pendant un moment, mais je dirais qu'il y a environ un mois d'attente, peu-être moins.

La citation du Jeudi !

Le jeudi c'est citation

« -Tu écoutais les informations ! Encore ?
-Elles changent tous les jours, vous savez ? »

Harry Potter, de J. K. Rowling

La citation du Jeudi !

Le jeudi c'est citation

"Au fond, les gens ne lisent pas ; ou, s'ils lisent, ils ne comprennent pas ; ou, s'ils comprennent, ils oublient."

Henry Miller, La crucifixion en rose, Tome 1 : Sexus.

Les écriveurs, Tome 1 : La cité lumineuse - Frédéric Mars

Les écriveurs, Tome 1 : La cité lumineuse - Frédéric MarsTome 1 : La cité lumineuse

Frédéric Mars est né en 1968 à Paris. Il est auteur de romans dans des genres très divers et scénariste pour la télévision. Il publie d'autres ouvrages sous diverses identités, y compris en qualité de nègre.

Nombre de pages : 339 pages

Prix : 14,95€

******

" "Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi ce cadeau ou cette place d'honneur qui vous semblaient destinés ont atterri dans les mains d'un autre que vous ? Pourquoi des obstacles de dernière minute se dressaient sur votre route alors que rien ne semblait s'opposer à votre sucès ? Pourquoi le bus que vous deviez prendre partait sans vous à quelques secondes près ? Vous invoquez le sort, la malchance, la fatalité ? Vous pensez que c'est comme ça et qu'on n'y peut rien ? Mais bientôt, dans quelques instants, vous saurez.
Ma vie et la vôtre, que vous le vouliez ou non, sont dorénavant liées à jamais... Pourquoi ça ? Oh, c'est très simple. Ça se résume même en une phrase : Votre vie, c'est moi qui l'écris !" "

******

Ce premier tome se lit d'une traite, malgré ses 350 pages ! Je l'ai lu en une soirée, sans faire de pause, tellement j'étais à fond. Pourtant, ce n'est pas tant l'histoire que la plume de l'auteur qui m'a captivée. Car en lisant ce livre, je n'ai pas pu m'empêcher de sourire (voire de rire) aux nombreuses remarques, pertinentes ou non, de Lara, l'héroïne. Déja, son nom lui même est drôle : Lara Scott, qu'on peut bien évidemment rapprocher d'une certaine Lara Croft, et à qui il est souvent fait référence dans le livre. Ensuite, sa manière de raconter son histoire. Le texte est à la première personne et surtout, Lara s'adresse au lecteur, elle lui parle, elle me parle, et j'aime beaucoup ça ! De plus, il y a beaucoup d'humour et d'ironie, c'est vraiment agréable à lire, l'écriture est fluide, c'est un régal !

Passons à l'histoire. Lara est une adolescente de quinze ans, et comme tous les ados de son âge, elle va au lycée, elle déteste les cours et elle est amoureuse du BG du lycée, Danny, un beau sportif qui, évidemment, ne sait même pas comment elle s'appelle. Pourtant, il y a certaines différences entre ces ados et des ados "normaux". Tout d'abord, ils habitent sur une île, Hometone, qui est en fait un volcan. Ce volcan rejette souvent des cendres, ce qui fait que chez eux tout est toujours gris. Même eux ne voient quasiment jamais le soleil. De plus, ils vivent coupés du monde extérieur, car leur île ne se situe sur aucune carte ; elle n'est pas visible par satellite et est sans arrêt entourée d'un brouillard épais qui dissuade d'éventuels bateaux de s'en approcher. Pourtant, ils ont accès aux même choses que nous, livres, films etc, même si certains sont censurés. Le père de Lara, George, est souvent absent, car il a une très bonne place auprès du gouvernement et voyage beaucoup (seuls les membres du gouvernement sont autorisés à quitter l'île de temps en temps). Elle vit avec ses deux demi-soeurs, Rhonda et Bethsie, et sa mère ainsi que sa belle-mère sont mortes. Bethsie est une peste et fait tout pour lui pourrir la vie,elle va d'ailleurs essayer de la tuer en la noyant, ce qui sera l'élément déclencheur de l'histoire puisque cela va Révéler Lara en tant qu'écriveur. Elle va alors découvrir un monde qu'elle ne soupçonnait pas mais qui cache bien plus de secrets qu'il n'y paraît, et dont elle va avoir du mal à accepter les règles.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Lara, qui a des remarques très pertinentes et toujours ironiques, et que je trouve assez mature pour ses quinze ans (sauf lorsqu'il s'agit de "Dannyyyyyyy" !!). Sa soeur est une peste détéstable, je n'ai vraiment pas aimé le personnage. Les autres personnages sont intéressants, notamment Will, le superviseur de Lara, qui de plus est, paraît-il, mignon à croquer ;) Il y a également Buster, un gros dur que je n'ai pas forçément apprécié (en plus il a un différend avec Will ! Et bien sûr, on ne saura pourquoi que dans le prochain tome, enfin je suppose).

Lara est une jeune fille solitaire, elle n'a pas d'amis et le garçon sur qui elle craque ne s'intéresse pas à elle. Parmi les autres écriveurs, elle va donc se sentir un peu moins seule, un peu moins différente, d'autant plus qu'ils ont une ville bien à eux, cachée sous terre, et dont seuls les écriveurs connaissent l'existence. Le pied !

J'ai cependant remarqué une chose qui m'a dérangée ; c'est la ressemblance avec Harry Potter. Pas forçément au niveau de l'histoire (il n'y a pas de magie à Hometone), mais plutôt au niveau des détails. Tout d'abord, l'île a son propre sport, dont presque tout le monde est fan, avec une balle bizarre et tout et tout (ça ne vous rappelle pas le Quidditch ?).

----- Attention spoilers -----

[Je vais devoir spoiler un peu, donc si tu ne veux pas savoir, rdv quelques lignes plus bas, directement aux extraits ;)]

Ensuite, lorsque Lara arrive dans la cité des écriveurs, les bâtiments peuvent changer de place d'un jour à l'autre, ce qui me fait penser aux escaliers de Poudlard. De même, chaque écriveur dispose de son propre stylo et c'est, comme pour les baguettes dans Harry Potter, le stylo qui est fait sur mesure pour son écriveur et qui le "choisit". Le méchant a été banni de leur société et n'a plus de nom, ce qui fait un peu penser à "celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom", et enfin, on apprend que c'est lui qui a tué la mère de Lara, et ils "s'affrontent" à la fin du tome, ce qui, définitivement, est du HP tout craché. Je rajouterais aussi qu'un personnage, Arthémus Hartopp, qui aide Lara à plusieurs reprises, m'a fortement fait penser à Dumbledore.

----- Fin des spoilers -----

******

"- Voilà, je crois que les présentations sont faites. Je m'appelle Lara Scott, j'ai quinze ans, et si tout se déroule comme l'a prévu ma soeur, enfin ma demi-soeur, bref, l'autre folle penchée sur moi, dans quelques instants je serai morte. Vous pourrez alors refermer ce livre et passer à autre chose. Nan, je plaisante. Les choses ne vont pas tout à fait se dérouler ainsi..."

******

"- Il y a deux choses que vous devez savoir à mon propos. La première - comment dire ça sans trop écorcher l'estime que j'ai de moi-même ? - c'est que je ne suis pas une grande sportive. La course, les jeux en plein air et la compétition, ça n'a jamais été mon truc. Je suis plutôt du genre qui "bouquine gentillement dans sa piaule", si vous voyez ce que je veux dire. Il n'y a aucune coupe ou aucune médaille sur les étagères de ma chambre. Exclusivement des livres. Mais ça, vous vous en doutiez déjà."

******

Conclusion : C'est un roman très bien écrit et avec une histoire intéressante, malgré quelques ressemblances avec Harry Potter et le fait qu'on voit quand même que cela s'adresse à un public "jeune". Mais j'ai quand même hâte de lire la suite, d'autant plus que ce premier tome a surtout un rôle de "plantage" de décors pour la suite ! :)


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×